Winbooks 2019 FR

#1 2005-11-08 13:50:31

gwendall
Membre
Inscription : 2005-11-08
Messages : 1

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

Et bien nous faisons un exposé sur les impots et nous nous sommes demandés si il existait un autre moyen de fournir de l'argent a l'etat pour subvenir aux besoins du pays? Si il ya des etats qui n'ont pas recour aux impots pour fonctionner?

Merci d'avance de toute réponse.

Hors ligne

#2 2005-11-08 13:53:32

brussel1
Membre
Lieu : BRUXELLES
Inscription : 2004-06-10
Messages : 542

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

Il y a les amendes aussi!!! Très à la mode par chez nous... :mj:

Hors ligne

#3 2005-11-08 13:56:52

Aristote
Membre
Inscription : 2005-09-25
Messages : 146
Site Web

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

Voici un document qui répond à votre question :

http://www.cour-des-comptes.lu/rapports/avis/projet_loi_5000.pdf


Forcer l'avenir avec une ardeur d'avance.

Hors ligne

#4 2005-12-31 19:20:43

COMPTABALOU
Membre
Inscription : 2004-06-09
Messages : 5 048

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

Heho, Aristote

C'est la Cour des Comptes du Grand Duche de Luxembourg

Je pense que pour la Belgique, la "demonstration" ne sera pas si pertinente


AMICALEMENT ET MEILLEURS VOEUX 2006  :noel:

Hors ligne

#5 2006-01-02 22:33:13

christophe
Membre
Inscription : 2004-01-25
Messages : 460

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

il y a le travail forcé aussi.....
Sinon dans le genre impôt qui ne dit pas son nom, il y a aussi la TVA, les cotisations de sécurité sociale, les accises, les droits de douane, les droits d'enregistrement, les droits de timbre, les taxes sur les enseignes lumineuses, les taxes communales, provinciales, régionales, urbaines, taxes sur la force motrice (il parait que ça va disparaitre), les redevances radio-TV, etc. etc. 

Tiens une question : dans un régime totalitaire genre communisme, où tout est planifié par l'état, y a-t-il des impôts ?   S'il y a une personne un peu plus cultivée que moi sur le site pour nous informer....

Hors ligne

#6 2006-01-02 23:16:29

COMPTABALOU
Membre
Inscription : 2004-06-09
Messages : 5 048

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

Bonjour Christophe et MEILLEURS VOEUX 2006,

Je ne sais pas si je puis dire que je suis plus cale que toi mais disons que j'ai une longue experience de la Roumanie (13ans) et que ce pays ex-communiste ne connaissait pas l'IPP ni la declaration a l'IPP. Dans un colloque auquel j'ai participe en 2001, devant plus de 300 exp comptables et comptables agrees de la CECCAR, il m'a ete pose la question  : Avez-vous des decl IPP en occident et depuis combien de temps ?   Faut dire qu'un an apres sous la presidence toujours de M. ILIESCU, et l'impopularite de cette mesure, le premier ministre NASTASE a fait retirer cette disposition  ... pour la reintroduire 2 ans plus tard sous la pression de l'U.E.  N'oublions quand meme pas que la Roumanie est candidate et aue son entree theorique est prevue pour le 1er janv 2007.

En resume : pas d'impot foncier - normal car pratiquement aucune propriete privee
Pas de TVA jusqu'en 1995 ou 96
Les bilans des societes commerciales etaient MENSUELS ...
La taxation ou prelevement pour l'Etat aussi ...
Je vous rassure pour le moment les bilans sont semestriels et vont etre annualises... dommage pour les professionnels roumains  direz-vous

Hors ligne

#7 2006-01-03 10:24:15

christophe
Membre
Inscription : 2004-01-25
Messages : 460

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

merci beaucoup Comptabalou pour ce petit cours d'histoire de la fiscalité roumaine.  Très instructif.  En résumé, avec la liberté, ils ont découvert aussi les impôts.  C'est bien ce que je craignais... l'impôt comme corrolaire de la démocratie....

Sinon, ne soit pas si modeste.  Bien sûr que tu es plus calé que moi et dans la plupart des domaines qui concernent ce site d'ailleurs.  Même sur le coup des citations et des blagues tu nous dépasses tous de la tête et des épaules.  Par contre, je crois que je peux quand même te surpasser dans un duel DJ's qu'on pourrait s'organiser aux Tréteaux à ton retour  :lick:

Hors ligne

#8 2006-01-03 10:56:00

visu
Membre
Inscription : 2005-06-16
Messages : 754

Re : les impots sont-ils le seul moyen de faire vivre un pays?

Les impôts ont toujours existé dès que quelques personnes se sont regroupés en communauté. Que ce soit le partage de la cueillette ou de la chasse dans la préhistoire, la naissance des civilisations ou chaque époque majeure de l'histoire, toute communauté participait (et déjà de manière inéquitable) peu ou prou à l'évolution de celle-ci. En travail, en nature ou en monnaie.

Dès qu'il y a communauté, et l'homme est par nature très sociable, il faut que des moyens soient mis en commun pour la faire évoluer. La construction du forum, des cathédrales ou encore des routes, le financement des guerres ne se faisait pas sans moyens !

Le dixième, qui ne frappait que les propriétaires fonciers,  était scandaleuse parce qu'on osait prendre 10% de la récolte. En Anjou, un Seigneur avait ordonné que le quart de la récolte sur ses terres lui soit octroyé. Il en reste encore aujourd'hui un excellent vin moëlleux qui s'appelle "Quart de Chaumes". La taille était un impôt servant à financer les guerres : qui le payait était exempté du champ d'honneur. La capitation était un impôt forfaitaire sur la tête, quelle que soit la condition. Les aides sont l'ancêtre des accises (et de la TVA) qui frappait toute circulation de boissons et denrées alimentaires. Les droits de traites sont elles les ancêtres des droits de douanes, à ceci près qu'elles concernaient chaque ville. La gabelle était une taxe générale sur la consommation, avant de se concentrer sur le sel. A tout cela viennent se gréver le simpôts ecclesiastiques (dîmes). Comment croyez-vous que le Vatican est encore si financièrement puissant et que l'on a pu élever de telles merveilles que sont les cathédrales, où les chantiers se comptaient en siècles ?

Vous voyez, on n'a rien inventé.

En ce qui concerne la Roumanie, il me semble qu'il convient de voir le problème de manière un peuplus macro-économique. Si aucun impôt était prélevé, c'est que la richesse de la nation n'était pas attribuée mais, pour sa majeure partie, distribuée collectivement. Quelque part, c'est une forme d'imposition à l'envers : on vous prend tout (ou presque); et on vous le redistribue.

A lire : Ken Follet, "Les Piliers de la Terre"

Hors ligne

Pied de page des forums