Corporate Desk 2018

#26 2008-02-22 10:40:55

Jojo
Membre
Lieu : Brabant wallon
Inscription : 2004-01-16
Messages : 11 069

Re : services délocalisés

Je suis un très vieux ancien fiscaliste.
J'ai toujours été opposé aux Ordres en tout genre au motif que leurs dirigeants n'étaient pas - je suis gentil - les plus doués et que leurs ukases relevaient plus de la protection de leurs intérêts que de l'intérêt de leurs clients ou de leurs patientèles.

La qualité du service se découvre par le bouche à oreille, hier et aujourd'hui.
Prenez pour seul exemple le monde des avocats. Les ténors aux importants honoraires sont portés au pinacle par tous les medias de telle sorte que la chute fait d'autant plus mal quand ils dérapent.

Vous constaterez, le présent site l'a montré à de trop nombreuses reprises, que des professionnels agréés fâchent leurs clients.
Un diplôme ne veut certainement pas dire compétence.
Lorsque le contribuable est exagérément (même si c'est justifié) taxé, il quitte presque toujours son comptable, agréé ou pas !

Par contre et je reviens au domaine politique dans le sens positif du terme, je suis étonné que la délocalisation soit devenue la règle des nantis.

Les gens du Sud sont partiellement satisfaits puisqu'on les emploie à des tarifs qui leurs donnent un (petit) mieux encore que nous commettons l'erreur de comparer nos tarifs aux leurs sans tenir compte de l'usage à en faire.

A titre anecdotique encore que l'histoire soit vraie : un Congolais respectueux de la famille et du clan rentre au pays avec un téléviseur grand écran.
Celui-ci est installé en grande pompe sur la place du village et le soir venu, toute la population fait cercle.
Un Belge de passage s'étonne : pourquoi ne regardez-vous pas un programme ? Ce téléviseur n'est pas allumé.
La réponse, simpliste, fusa : nous n'avons pas l'électricité !

J'ai déjà signalé avoir en ligne de mire les banques, les compagnies d'assurances, etc.
La SPECULATION est l'unique moteur de la mondialisation.
Ce n'est plus ni le travail ni la production qui génèrent des plus-values légitimes mais l'intelligence artificielle !

Voyez la flambée du prix du pétrole ! Lisez bien ! Le prix du baril s'envole parce que les fonds de réserve sont entrés en lice !
Ce n'est pas le consommateur qui a poussé les prix ! C'est le spéculateur !

Bon, j'ai sorti mon fiel ... Je deviens trop vieux et trop amer.
Ce n'est pas bon pour ma santé. J'arrête là.

En toute sympathie pour les autres intervenants, y compris à ceux d'un avis contraire.

Hors ligne

#27 2008-03-31 22:39:14

Géronimo
Membre
Inscription : 2007-02-05
Messages : 46

Re : services délocalisés

Faut-il être agréé pour faire de l'encodage de facture? Ou peut-on la faire sous la supervision d'un comptable?

Si seul l'encodage est délocalisé, et sous-traité à l'étranger, est-ce illégal?

Hors ligne

#28 2008-04-01 10:16:41

Jojo
Membre
Lieu : Brabant wallon
Inscription : 2004-01-16
Messages : 11 069

Re : services délocalisés

Première question

Je laisse le soin aux membres éminents de l'Ordre de répondre.

Seconde question

Comment voulez-vous attaquer quelqu'un qui est - je suppose - hors zone européenne ?

Hors ligne


Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /home/comptable/forum/include/parser.php on line 764

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /home/comptable/forum/include/parser.php on line 837

#29 2008-04-01 10:39:32

Géronimo
Membre
Inscription : 2007-02-05
Messages : 46

Re : services délocalisés

Hors ligne

#30 2008-04-01 11:40:02

Jojo
Membre
Lieu : Brabant wallon
Inscription : 2004-01-16
Messages : 11 069

Re : services délocalisés

Le comptable ne travaille plus ou moins ...

Que voulez-vous qu'il lui arrive ?

Le client commande un service à l'étranger et le reçoit. C'est licite ...

La loi déclare qu'on ne peut pas prester EN BELGIQUE des opérations comptables, etc. sans être agréé.
Il est impossible que la loi belge donne des ordres à un indien ou à un pakistanais qui n'est pas sur le territoire !

En plus, mais ce n'est qu'une conclusion, je doute fort que la SABENA, que les banques, que les compagnies d'assurances, etc. qui envoient en Inde (réduisant d'ailleurs drastiquement la vitesse de nos transmissions informatiques durant la nuit par leurs "énormes" envois) leurs travaux ne soient pas certain de leur droit à ce faire !!!!

Hors ligne


Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /home/comptable/forum/include/parser.php on line 764

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /home/comptable/forum/include/parser.php on line 837

#31 2008-04-30 10:03:22

Géronimo
Membre
Inscription : 2007-02-05
Messages : 46

Re : services délocalisés

Hors ligne

#32 2008-06-07 19:08:34

Quartes
Membre
Lieu : 1090 Bruxelles
Inscription : 2006-02-17
Messages : 2 416
Site Web

Re : services délocalisés

Bonsoir,

J'étendais évidemment le concept à tous les biens et services consommés ici et en U.E.

Que penser, pour ne citer qu'eux, des problèmes des pêcheurs, des producteurs de lait, des transporteurs en général etc... ?

Bien à vous.


Errarum humanum est, perseverare diabolicum.
Gentil avec les gentils.

Hors ligne

#33 2008-07-14 00:11:07

AMICITAS@PR
Membre
Inscription : 2007-08-10
Messages : 258

Re : services délocalisés

1/ la délocalisation n'empêche pas les lois territoriales, il y a ici l'IPCF et l'IEC nous ne pouvons pas travailler ailleurs qu'ici.
c'est le résultat d'une FAUSSE union européenne!


Il faut attendre le but de la TVA Neutre, et les comptables pour alors administrer leur services à l’échelle du commerce internationale ; (maintenant avec le fléau du marché pétrolier, on pourrait s’imaginer une accélération à ce mouvement) voyez l’instruction administrative judiciaire ; elle s’est servi de qq fléau du style tueur du Brabant ou histoire à la Dutr..Et pourtant eux aussi ils ont prêté serment devant le Roi.
Autrement dit il ne faut pas désespérer. Les échanges commerciaux internationaux ont commencé bien avant toute sorte de crédits encaissés, pour se voir un jour modifier par des traités qui prenaient naissances par exemples à l’époque de Ramsès II, en guise de Paix (au droit de la personne). Là où la production battait à son plein régime l’administration n’était pas freinée d’en écrire des nouvelles corrélations d’assentiments d’échanges internationaux. Elle était à la fois plus libre, plus épanouie, plus ouverte à l’indépendance, et à la volonté de réaliser commercialement des échanges de groupes collectifs.
   

2/ malgré tous les textes et depuis 50 ans, la libre circulation est plus qu'un leurre, c'est un GROSSIER MENSONGE !!!

Au fil du temps, la consommation se voie gorgé de luxure accaparante et ce pas la seule et unique crainte d’aller plus loin. Il ne faut pas oublier que l’être humain reste et restera toujours fragilisé pas sa constitution physique dénudé de sécurité et d’assurance affective.

Il est vrai que l’on voie bien souvent plonger ce genre d’individu dans le travail d’ouvrier qui pourra toute fois être plus polyvalent qu’un employé par du travail mixte ex : (de gestion/de manutention). Ce derniers implorant à plus d’une reprise de ne pas se compromettre d’un travail d’esclavage, finira malgré tout à alimenter les caisse de l’Etat en tombant dans la misère du mécontentement. Ex : (mécontentement d’un jour pour l’augmentation inqualifiable de certains marchés de la consommation, à l’usage abusive, à la fraude fiscale, à toute sorte de corruption finissant malgré tout à alimenter la production de l’Etat. Etat qui se dit ne pas être un travailleur à profit propre mais à distribution de richesse récoltées par toutes ses administrations. Ce principe est assez contradictoire avec les produits qu’il dissimule au travers des amendes par exemple. (voir un piéton, prenant le raccourci d’une voie publique en dehors du passage clouté).

*Les batailles on toujours eu le mérite de forcé la main à ce qui ne va pas.
Voyer l’histoire en 3 dimensions : Du droit commerciale au échange de production très combatif
     On passe à l’époque de Rome pour le Non défini à l’esclavage. (1ère rouspétance du sacrifice humain)
Et comment ; il faut pas oublier que la Rome a été l’une des plus grandes bâtisseuses de routes et par outrance à son développement internationale elle s’est vue repoussée, jusque se voir résigné à l’improductivité.
     On passe ensuite à Napoléon qui pareil à cette fameuse productivité de sol Français, se doit de mettre en frein à cette frénésie de l’agriculture en autre assez mal maitrisée par tout un archipel de Duc  et autres, ne s’entendant pas pour une ‘co-fraternité internationale’.
La privatisation productive fut hautement marquée lors de ses troupes qu’il envoya à Moscou n’ayant pas eu le vivre à temps. ( le droit civil commun était à la une).

    On vire par la suite à Hitler qui fasse à  l’inversion de la productivité se voit démuni dans le fléau des vivres nationaux. Ainsi du beure il en fera des bombes et de ses troupes envoyé dans le froid des pays de l’est il donna un mauvais matériel qui ne résista pas au gel ; contrairement à l’évolution américaine qui avec la qualité de l’essence au lieu du diesel n’aurait jamais manqué d’avancer au combat ; (ainsi le droit social pour les besoins nécessiteux à l’usage prenait place par le droit social.)

3/ Travailler de ses mains = ouvrier, de sa tête = employé.

=>Là où la mixité ne garanti plus la qualité= l’Etat mène la dance.
Etc pour le 4/ et 5/
4/ pour effectuer, recevoir, des travaux ICI, il faut y être agréé.
Par ex. ma kiné enregistrée au Burkina Faso, peut-elle faire son travail pour moi ici? Et serais-je remboursé par ma Mutu ?
5/ EQUITABLE. Je souhaite que si des prestations reviennent, par ex. à 10 % ailleurs, cela soit taxé ICI afin d'une redistribution équitable au profit des gens qui y sont exploités.
Afin de respecter et grandir mes frères humains...
Sur le chapitre de la non-exploitation, je vous propose autant de séminaires que j'alimenterais.

Prompt rétablissement Quartes
  roll


fb/Marceline Feine

Hors ligne

#34 2008-07-19 22:59:40

Quartes
Membre
Lieu : 1090 Bruxelles
Inscription : 2006-02-17
Messages : 2 416
Site Web

Re : services délocalisés

Bonsoir à tous,

Merci Amicitas pour l'établissement, faudra encore quelques semaines mais bof...

Pour Ramsès j'avais pensé à Hammourabi, quel code!
Paraît que l'Accroupi tenait les comptes, selon le code.

C'est évidemment en autartie, contraire à la volonté européenne même sur le modèle de l'american way of life, mais là déjà ça sent le pétrole. Ce qui pare les ors de variantes couleurs: l'or noir, l'or bleu, l'or blanc, etc...

Ici, nous restons accroché à l'empereur des français et à son trop célèbre code. Pourtant c'est d'une limpidité... point donc d'article ... quater, duodecime (ha ha)...
donc point de querelles à terme.

Ouf, j'y vais préparer une suite aux briques, le sommet de la pyramide étant au fond de l'océan...

BAT Amicitas,
Bien cordialement à tous.


Errarum humanum est, perseverare diabolicum.
Gentil avec les gentils.

Hors ligne

#35 2008-07-22 11:49:50

AMICITAS@PR
Membre
Inscription : 2007-08-10
Messages : 258

Re : services délocalisés

AU FOND DE L'ocean:
.....

De la Méditérranée dans le port d'Alexendrie en Egypte : dans la grande bibliothèque.

bonne lecture cher Quartes.

(Fait moi un résumé...hihi)


fb/Marceline Feine

Hors ligne

#36 2008-07-22 11:52:51

AMICITAS@PR
Membre
Inscription : 2007-08-10
Messages : 258

Re : services délocalisés

En tout cas la délocalisation appartient à la concurrence de luxe.
UN luxe où le consommateur à besoin de changer rapidement de nouveaux produits du style plus blanc que blanc.

C’est le manque affectif de l’être humain qui le pousse à s’attacher à des produits de consommation où la pub y met tout ses charmes pour séduire de plus belle, un être fragilisé par une solitude de vivre pour mourir.

Même les couples se confrontent à ces charmes de publicités intempestives. Des études ont déjà été faites pour savoir que tout un chacun peut rapporter ; quelque soit ses convictions.

De la gauche ou de la droite, de la production à la misère, de la logistique à la logique, du calcul aux phrases, ….etc la raison de vivre s’est de savoir comment administrer la mort, ainsi, la raison de produire est de savoir comment éliminer le déchet.

De la comptabilité au jugement opportun de l’acte ; il est certain que le fait d’avoir honte n’appartient qu’au regard de l’autre. La perte de sa dignité est un rapport que la concurrence peut apporter par le fait d’une qualité supérieur au prix et au rendement très quantifiable que se veut le flux du marché mondial.

Nous ne pouvons nous résigner à se laisser combattre par cette compétitivité et nous devons plutôt reprendre du poil de la graine en leurs montrant que le Belge à toujours été un sujet très prometteur pour mettre en route des nouvelles techniques de commerces florissantes.

Bien à tous   
:ange:


fb/Marceline Feine

Hors ligne

Pied de page des forums